Edito

Le collège Saint-Joseph La Salle s’est métamorphosé et se dresse fièrement sur la hauteur de la ville de Landivisiau.

Sa rénovation récente allie modernité et tradition en un ensemble architectural parfaitement intégré dans la ville de Landivisiau.

Les élèves, les familles, les professeurs et les personnels du collège, les citoyens  landivisiens s’accordent à reconnaitre aujourd’hui un Saint-Jo confiant tourné vers un avenir radieux que porteront ses jeunes héritiers.

Ce Saint-Jo là, lumineux en toile de fond des arbres centenaires et solide sur ses bases affiche ses valeurs et son sens du renouveau permanent.

A l’instar des frères des écoles chrétiennes qui ont toujours entretenu une pensée éducative en avance sur son temps, la communauté éducative de Saint-Jo perpétue cette ambition éducative favorable au développement personnel et spirituel de chaque élève ainsi qu’à la qualité de ses apprentissages fondamentaux.

Chaque élève apprend tout au long de son séjour au collège Saint-Joseph La Salle à reconnaitre les balises éducatives qui jalonnent son parcours de vie en société.

Il construit pas à pas son itinéraire dans un cadre accueillant et que lui-même contribue à rendre plus accueillant encore par l’apprentissage des savoirs, des connaissances et des codes sociaux communs à tous.

Le tout sous la conduite des membres de la communauté éducative de Saint-Jo, puissent-ils « leur apprendre à bien vivre ».

 

 

                                                                                              Jean-François Hamel

                                                                                              Directeur

 

 

                                                                                                                                                                       L                                                                                                                                          

                         

Et si j'étais une femme ou un homme célèbre du XIXème ?

 

Et si j’étais une femme ou un homme célèbre du XIXe siècle …

Victor Hugo, Jules Ferry, Alfred Dreyfus, Marie Curie … sont célèbres, mais qui connaît Hubertine Auclert et Madeleine Brès ? Chaque élève des classes 45,46 et 47 a fait des recherches puis interprété un personnage du XIXe siècle. Dans des saynètes, ils ont fait se rencontrer ces personnages contemporains. Quelques citations bien choisies, quelques revendications justifiées … de beaux moments !

 

Des 6èmes à la Mairie

 

Une leçon de citoyenneté à l’Hôtel de ville

Mme Claisse, maire de Landivisiau, ou Mme Portailler, adjointe chargée de l’éducation, ont reçu les élèves des classes 61,65 et 66. Après de nombreuses questions concernant la fonction, les apprentis citoyens ont identifié les symboles de la République. Observateurs, ils ont constaté que la photographie du nouveau président de la République n’est pas encore affichée dans la salle du Conseil municipal !

 

 

Cours d'EMC au Tribunal de Brest pour les 4èmes

 

 

25 élèves volontaires et tirés au sort parmi les élèves de 4e ont assisté à l’audience du 8 juin. Les deux premières affaires évoquées étaient des comparutions immédiates : bagarre entre deux frères alcoolisés, puis cambriolages et course-poursuite avec des policiers. La troisième affaire jugée, très émouvante, concernait un homicide involontaire lors d’un accident.

 

Cours d'Histoire Géo en 6ème

 

Et si j’étais romain(e) durant l’Antiquité …

Les élèves de 61, 65 et 66 ont fait des recherches documentaires au CDI sur des monuments romains et gallo-romains. Par groupe, ils ont imaginé des saynètes qu’ils ont interprété devant leurs camarades. Beaucoup de travail et de bonne volonté pour

fabriquer glaive et bouclier du légionnaire ou toge du citoyen !

 

Plus d'articles...

  1. Dictée de l'Europe